Ethique et religions (2)

Éthique et religions .

Shikantaza

Éthique religieuse élémentaire

« Toutes les religions du monde préconisent de cultiver bonté et compassion. En ce qui concerne la vie de tous les jours, elles recommandent de se garder des mauvaises actions. Que ce soit dans le secret de son cœur ou dans l’action quotidienne en relation aux autres, l’enseignement essentiel est à chaque fois la compassion.

Je me suis rendu compte qu’il a trois étapes principales dans les enseignements éthiques des grandes religions.

1) L’éthique de la retenue : c’est le niveau de base ; il faut se retenir des mauvaises actions, envers soi comme envers les autres.

2) L’éthique de la compassion : il faut cultiver l’empathie et avoir du respect pour l’autre, exprimer amour et compassion.

3) Le pur altruisme : c’est le service désintéressé ou abnégation, sans attente du moindre retour ou bénéfice.

L’éthique de la retenue est largement partagée par toutes les grandes religions. Elle  constitue un cadre général…

View original post 271 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Non au harcèlement !

“Celui qui ne gueule pas la vérité quand il la connaît, se fait le complice des menteurs et des faussaires !” (Péguy)

Amandine Roy médium hypnothérapeute Angers

pink-rose-14798_960_720

Difficile de ne pas réagir en cette journée contre le harcèlement avec ce que je subi depuis deux ans.

Oui le harcèlement peut commencer avec seulement deux personnes dont la perfidie l’orgueil et la complicité scellent le piège à partir duquel ils tissent leurs toiles destructrices qui dénient jusqu’à votre dignité d’être humain et votre intégrité physique par leurs atteintes entre autres sexuelles.

Ces gens créent la destruction délibérément pour ensuite ériger en légitimité prétextatoire les résultats de leurs destructions pour se couvrir.

L’hypocrisie sociale est la toge dans laquelle ils se drapent. Qui s’en prendrait à des « lanceurs d’alertes » tellement inquiets pour vous qu’ils vous abreuvent d’images et de boniments pour vous avertir du degré de vilénie de la vilaine vilaine victime.

Oui la victime.

La deuxième phase du harcèlement débute là, s’arranger pour fermer les yeux sur qui est réellement la victime dans l’histoire.

Ensuite commence le harcèlement…

View original post 544 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ethique bouddhique et écologie

Shikantaza

De prime abord, le bouddhisme n’offre, dans ses textes canoniques, aucune perspective sur la question de l’écologie, qui ne se posait pas à l’époque du Bouddha ni dans les siècles qui ont suivi. L’éthique bouddhique préconise toutefois (…) le respect de tout être doué d’esprit et la non-violence à l’égard du vivant. L’écologie moderne consistant en l’observation et la compréhension des interactions entre des individus et le milieu vivant et non-vivant dont ils font partie, on peut considérer qu’il existe un lien virtuel entre l’écologie et l’enseignement du Bouddha, même si l’‘interdépendance’ en écologie scientifique entraîne beaucoup moins de conséquences existentielles que la coproduction conditionnelle et ses implications éthiques dans le bouddhisme. L’égocentrisme crée l’illusion d’une séparation entre nous et le monde au point de nous convaincre que nous sommes des êtres indépendants de notre environnement, et qu’il ne serait là que pour pourvoir à nos besoins. Cette logique erronée…

View original post 569 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ethique bouddhique et pensée unique

Un bel article de fond..

Shikantaza

En l’absence de tout pouvoir hiérarchique centralisé et compte tenu de la diversité des interprétations doctrinales dans les différentes écoles, il ne peut y avoir de position officielle valant pour l’ensemble du bouddhisme. Un consensus général est difficile à réaliser en l’absence d’une organisation mondiale réunissant des écoles pour réfléchir aux grandes questions actuelles. Quand de grands maîtres bouddhistes s’expriment, ils ne peuvent le faire qu’en leur nom et en vertu de l’autorité morale qu’on leur accorde, mais guère au nom de la communauté bouddhique entière. Les opinions médiatisées du dalaï-lama ou du maître vietnamien Thich Nhat Hanh ne sont donc pas un reflet de la « pensée unique » bouddhiste, d’autant plus que, si elles s’accordent dans les grandes lignes, leurs idées divergent parfois dans les détails. Il existe une grande variété de points de vue dans le bouddhisme. (…)

Selon le Dharma, nous projetons tous une vision distordue de la…

View original post 517 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Rencontres Bouddhiques de Mariemont

Bouddhisme et engagement social .

Shikantaza

Une œuvre, un texte, une rencontre
Samedi 15 octobre 2016
Bouddhisme et engagement social

«Aussi nombreux que soient les êtres, je fais le vœu de les libérer tous»

Dès les premiers temps du bouddhisme, les moines sont venus en aide aux populations en proie aux difficultés matérielles comme aux souffrances spirituelles. Aider, soigner, réconforter, accompagner sur le chemin…
L’engagement envers ses semblables est au cœur du bouddhisme. C’est dans la tradition mahâyâniste qu’émerge, en tant que modèle à suivre, la figure du Bodhisattva, «être d’Éveil» qui œuvre sans relâche au bien d’autrui, «abandonnant tout ce qui peut être cause de nuisance à autrui et cultivant tout ce qui peut servir de base au bienfait d’autrui».
Qu’en est-il aujourd’hui ? Cette nouvelle Rencontre vous propose un éclairage particulier, qui est celui de Frank DE WAELE Roshi (Gand) et de Michel Genko DUBOIS Roshi (Paris). Tous deux pratiquent dans la tradition zen…

View original post 49 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pensée du 15 octobre 15

L ' A C A D E M O S

« Avec la conception et la naissance, les parents n’ont pas seulement donné la vie à leurs enfants; ils ont en même temps introduits dans un monde. En les éduquant, ils assument la responsabilité de la vie et du développement de l’enfant, mais aussi celle de la continuité du monde. Ces deux responsabilités ne coïncident aucunement et peuvent même entrer en confit. En un certain sens, cette responsabilité du développement de l’enfant va contre le monde: l’enfant a besoin d’être tout particulièrement protégé et soigné pour éviter que le monde puisse le détruire. Mais ce monde aussi a besoin d’une protection qui l’empêche d’être dévasté et détruit par la vague de nouveaux venus qui déferle sur lui à chaque nouvelle génération. Puisque l’enfant a besoin d’être protégé contre le monde, sa place traditionnelle est au sein de la famille. C’est là qu’à l’abri de quatre murs les adultes reviennent chaque jour…

View original post 161 mots de plus

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pensée du 16 août 15

L ' A C A D E M O S

« Ce qu’on appelle faire l’amour, c’est le plus souvent une caricature du bonheur. Le bonheur est beaucoup plus grand, beaucoup plus profond, et beaucoup plus simple. Et parce qu’il est simple, il ne s’analyse, ni ne se décrit. On ne raconte pas le bonheur, mais il y a des moments où il fond sur nous, sans raison apparente, au plus fort d’une maladie, ou pendant une promenade  à travers des prés, ou dans une chambre obscure où l’on s’ennuie; on se sent tout à coup absurdement heureux, heureux à en mourir, c’est-à-dire si heureux qu’on voudrait mourir, afin de prolonger à l’infini cette minute extraordinaire. »

Julien GREEN, Journal

________________________________________________________________________

View original post

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire