Ethique bouddhique et écologie

Shikantaza

De prime abord, le bouddhisme n’offre, dans ses textes canoniques, aucune perspective sur la question de l’écologie, qui ne se posait pas à l’époque du Bouddha ni dans les siècles qui ont suivi. L’éthique bouddhique préconise toutefois (…) le respect de tout être doué d’esprit et la non-violence à l’égard du vivant. L’écologie moderne consistant en l’observation et la compréhension des interactions entre des individus et le milieu vivant et non-vivant dont ils font partie, on peut considérer qu’il existe un lien virtuel entre l’écologie et l’enseignement du Bouddha, même si l’‘interdépendance’ en écologie scientifique entraîne beaucoup moins de conséquences existentielles que la coproduction conditionnelle et ses implications éthiques dans le bouddhisme. L’égocentrisme crée l’illusion d’une séparation entre nous et le monde au point de nous convaincre que nous sommes des êtres indépendants de notre environnement, et qu’il ne serait là que pour pourvoir à nos besoins. Cette logique erronée…

View original post 569 mots de plus

Publicités

A propos giraudet

Je suis un français de 59 ans ,aimant la lecture , les arts,la philosophie, la nature ,les animaux .
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s