Pensée du 19 juin 15

L ' A C A D E M O S

« La métaphysique oscille entre une sacralisation érudite ou religieuse et un rejet pour cause d’inutilité ou de difficulté. Pourtant, à travers sa dimension de gratuité et de distance, elle nous permet de penser le monde et de nous penser nous-mêmes. Conçue comme condition même de la pensée, elle nous permet de penser notre pensée, d’en envisager les limites, les structures, les articulations. Sans dogme ni crainte, elle nous invite à librement penser le pensable et l’impensable. L’objet premier de la pensée est l’être, concept le plus général qui soit, distinguant ordre et chaos. Au-delà, les aspérités premières qui permettent de travailler la pensée sont la matière, la vie, et la pensée elle-même. Ce sont les catégories les plus fondamentales et radicalement distinctes qui structurent l’accès au réel, dans un rapport de transcendance et de détermination. De là, nous redécouvrons le sens de concepts secondaires, comme ceux de langage, de résistance, de…

View original post 49 mots de plus

Publicités

A propos giraudet

Je suis un français de 59 ans ,aimant la lecture , les arts,la philosophie, la nature ,les animaux .
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s